search

Accueil > VIE DU COLLEGE > ARCHIVES > Les concepts de lumière et d’ombre au cours de la Renaissance (...)

Les concepts de lumière et d’ombre au cours de la Renaissance Italienne

IDD réalisé par les élèves de 4G au cours de l’année 2003-2004

jeudi 2 juillet 2009, par Administrateur du site

Léonard de Vinci et la Renaissance Italienne

Définition du mot Renaissance

Avant tout définissons le mot Renaissance : il s’agit d’une rénovation culturelle qui se produisit en Europe au XVème siècle et au XVIème siècle, d’une part dans les domaines littéraire, artistique et scientifique et, d’autre part, dans les domaines économique et social, avec les grandes découvertes et la naissance du capitalisme moderne. En Italien le mot Renaissance se dit Rinascimento.

Carte de l’Italie, des grandes familles et des différents pouvoirs à la Renaissance

Carte de l'Italie à l'époque de Léonard de Vinci
À côté du nom de la ville on trouve le nom de la famille régnante (excepté Rome, gouvernée par les Papes).

Personnages importants de la Renaissances Italienne

  • Nicolas Machiavel (1469-1527), écrivain, philosophe et penseur politique, il est secrétaire de la république Florentine après la chute des Médicis.
  • Isabelle d’Este : marquise de Mantoue. En 1499, elle accueille Léonard qui exécutera son portrait.
  • Raphaël (Raffaello Santi 1483-1520) peintre et architecte. Il est, avec Léonard et Michel - Ange, le plus grand artiste de l’ époque.
  • François Ier : En 1515, il succède sur le trône de France à Louis XII. Deux ans plus tard, il fait venir Léonard en France et l’ installe dans une demeure somptueuse. Il règne jusqu’ en 1547.

Brève biographie de Léonard de Vinci

  • Sorte de génie, c’est un grand homme de la Renaissance Italienne. Il pensa et dessina des projets d’architecture, des monuments, machines de toutes sortes et a aussi observé la nature. Il a compris ou essayé de comprendre les phénomènes qui l’entourent. Il a pensé a des inventions comme l’appareil photo et l’hélicoptère des siècles avant leur existence. Léonard a fait des dessins, écrit des shémas sur le corps humain. Comme il n’avait pas reçu de formation universitaire, il étudia l’anatomie en disséquant les cadavres à l’hôpital.
  • Ses dates-clé :
    • 1452 : Fils naturel d’un notaire et d’une simple paysanne, Léonard naît à Vinci, petit village situé à 30 km de Florence
    • 1467 : Rejoint l’atelier de Verrochio à Florence pour six ans d’apprentissage. Il est à la fois orfèvre et peintre. Il y reste pendant 7 ans.
    • 1472 : Devient membre de la Guilde de Saint Luc.
    • 1473 : Peint l’Annonciation.
    • 1477-1481 : Travaille dans son propre atelier a Florence.
    • 1481 : Peint l’Adoration des Mages.
    • 1482-1499 : Travaille à Milan pour le duc Ludovic Sforza. C’ est à Milan, qu’ il commence à s’ intéresser à toutes les sciences. Il rédige un Traité de la peinture, où il compare la peinture aux autres arts et théorise la représentation du corps humain, la façon de rendre l’ ombre et la lumière
    • 1483-1485 : Peint la première version de la Vierge aux Rochers.
      1493 : Exposition de la maquette en argile de la statue Equestre de François Sforza.
    • 1495-1498 : Peint la Cène.
    • 1500 : Va à Mantoue après la prise de Milan, puis à Venise où il travaille pour Isabelle d’Este.
    • 1502 : Travaille pour César Borgia comme architecte militaire et topographe pendant dix ans.
    • 1503-1505 : Retourne à Florence et peint la Joconde et commence a travailler la Bataille d’Anghiari (inachevée).
    • 1506-1513 : Retour à Milan sur invitation de Charles d’Amboise.
    • 1510 : Achève la Vierge, l’Enfant Jésus et saint -Anne.
    • 1513-1516 : Se rend à Rome invité par Julien de Médicis.
    • 1516-1519 : Se rend à Amboise sur la Loire invité par le roi, François Ier. Il participe à la conception de l’escalier de Chambord.
    • 1519 : Il meurt à Amboise à l’age de 67 ans.


La chambre noire

Une très rapide présentation du phénomène de propagation de la lumière

La lumière se propage en ligne droite dans un milieu transparent et homogène, comme l’air. Le trajet de la lumière est modélisée par des rayons lumineux qui sont représentées par des droites fléchées. La flèche est dirigée de la source lumineuse vers l’objet éclairé. Un ensemble rayons lumineux est appelé faisceau (comme le faisceau des phares de voiture « visible » dans le brouillard).

La chambre noire : fabrication et expérimentations

  • Pour fabriquer une chambre noire rudimentaire, nous avons utilisé :
    • une boîte de conserve ouverte avec le fond percé d’un petit trou (le trou est appelé diaphragme) ;
    • du papier calque (ce sera notre écran) ;
    • du ruban adhésif.

On place le papier calque sur le côté ouvert de la boîte de conserve et on le scotche avec le ruban adhésif de manière à obtenir une surface plane .

  • Observations
    • On regarde l’image d’un objet lumineux (flamme de bougie, lampe de poche,...)
    • L’image formée sur l’écran est inversée.
    • Lorsqu’on rapproche l’objet observé de la chambre noire, l’image grossit, si on l’éloigne, elle rétrécit..
  • Interprétation en images
    • Pourquoi l’image est-elle inversée ?
      Inversion de l’image
      Auteur : Alexandre BUFFENOIR

      Les rayons lumineux issus de la source lumineuse se croisent au niveau du diaphragme : la flamme se retrouve alors avec la tête en bas.

    • Pourquoi l’image grossit-elle quand rapproche la source lumineuse de la chambre noire ?

Le faisceau de lumière qui arrive sur l’écran s’élargit au fur et à mesure que l’objet lumineux est rapproché du diaphragme.

La chambre noire de le Renaissance à nos jours

La chambre noire à l’époque de la Renaissance était un moyen de reproduction d’une image. C’est la fameuse camera obscura. Cela servait par exemple pour reproduire facilement un paysage ou faire des portraits. Léonard de Vinci en découvre le principe en décrivant les structures de la vision.
En 1826, Niepce reprendra l’usage de la chambre noire avec une plaque sensible pour fixer l’image reçue, ce qui est devenu l’appareil photographique de nos jours.


Bibliographie et sitographie


Avec la collaboration de Mme Randazzo-Massault et de M. Buffenoir

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message